La hausse des rendements obligataires profite aux gérants Fixed Income Arbitrage

Lyxor AM
 
07/02/2017
Les rendements obligataires ont continué de gagner du terrain ces dernières semaines.

Les rendements obligataires ont continué de gagner du terrain ces dernières semaines, portés par des statistiques économiques et inflationnistes plus vigoureuses. Le marché européen a davantage progressé que son équivalent américain sur l'ensemble de la courbe des taux, contribuant à l'appréciation de l'euro face au billet vert en janvier. Cet environnement a profité aux actifs risqués américains et émergents.

En termes de performance des hedge funds, les gérants Global Macro et CTA ont enregistré des rendements négatifs en janvier, pénalisés par des positions longues sur l'USD, en particulier contre l'EUR. Dans le même temps, les gérants Fixed Income Arbitrage, L/S Credit et Event-Driven ont surperformé, à la fois la semaine dernière et en janvier. Dans l'édition précédente de ce rapport, nous évoquions les perspectives des stratégies Event-Driven, à la lumière de l'activité de fusions-acquisitions soutenue que connaît le secteur de la santé. Nous mettons cette semaine l'accent sur la stratégie Fixed Income Arbitrage, dont nous confirmons la surpondération.

Les fonds Fixed Income Arbitrage et L/S Credit ont été dernièrement soutenus par les composantes alpha et bêta. La montée des rendements obligataires a généré des opportunités d'arbitrage telles qu’un écartement entre le prix au comptant d'obligations données et le prix des contrats à terme sur ces obligations (écart baptisé « base »). Par ailleurs, les conditions de bêta ont été soutenues par la contraction des spreads de crédit à haut rendement. Un simple exercice quantitatif suggère que les indices Fixed Income Arbitrage délivrent des performances positives lorsque les rendements obligataires augmentent. Dans ce contexte, la stratégie s'avère intéressante pour protéger les portefeuilles. Nous pensons en effet que les rendements des bons du Trésor américain à 10 ans pourraient atteindre 3% d'ici fin 2017.

Enfin, les fonds L/S Credit ont eux aussi dégagé des rendements robustes en janvier, en particulier du côté des gérants asiatiques. Nos perspectives pour les gérants L/S Credit directionnels sont prudentes mais en revanche nous pensons que les gérants axés sur la valeur relative peuvent continuer de générer des rendements solides. Selon Moody’s, les taux de défaut des émetteurs de la catégorie spéculative devraient reculer en 2017 aux Etats-Unis et rester faibles en Europe sur fond d'accélération de l'activité économique. S'il n'est pas certain que le resserrement des spreads de crédit puisse se poursuivre en cas de remontée additionnelle des rendements obligataires, les gérants L/S Credit axés sur la valeur relative devraient être en mesure de créer de la valeur.


loading...