Les divergences de dette publique font peser, à moyen terme, un risque pour la zone euro

Candriam
 
18/04/2017
Depuis 10 ans, l’état des finances publiques des Etats membres de la zone euro s’est considérablement dégradé

Depuis 10 ans et l’éclatement de la Grande récession, l’état des finances publiques des Etats membres de la zone euro s’est considérablement dégradé. Le sauvetage difficile de la Grèce, et, surtout, l’intervention de la BCE à l’été 2012 ont permis d’éviter un éclatement de la zone et de ramener le calme sur le marché des obligations souveraines. Aujourd’hui, malgré d’importants efforts de rééquilibrage, la plupart des membres de la zone peinent à mettre leurs finances publiques en conformité avec les règles européennes. Parmi les quatre plus grandes économies, la France et l’Espagne ont toujours un déficit public supérieur à 3 % du PIB, et toutes ont une dette supérieure à 60 % du PIB. Surtout, à l’exception de l’Allemagne, aucune n’a réussi à remettre sa dette publique sur une trajectoire de baisse1. Si rien n’est fait pour réduire ces divergences, les tensions politiques entre Etats membres pourraient, d’ici quelques années, devenir aigues.

En savoir plus : https://www.candriam.fr/fr/professional/market-insights/assets-class/macro/les-divergences-de-dette-publique-font-peser-a-moyen-terme-un-risque-pour-la-zone-euro/


loading...