Un nouveau monde émergent ?

Lyxor AM
 
24/04/2017
Les indicateurs macroéconomiques récemment publiés ont surpris positivement en Chine.

Les indicateurs macroéconomiques récemment publiés ont surpris positivement en Chine, tandis que les actifs des marchés émergents ont enregistré des flux entrants vigoureux au premier trimestre selon l'IIF. Les flux de capitaux étrangers ont probablement été alimentés par des facteurs nationaux, tels qu'un raffermissement de l'activité économique, mais aussi par des facteurs externes, comme l’incertitude politique dans les pays occidentaux. La récente surperformance des actifs émergents par rapport aux marchés développés a probablement contribué à rendre cette classe d'actif encore plus attrayante.

D'un autre point de vue, les fonds actifs émergents présentent un historique de performance relativement favorable par rapport aux fonds passifs. Au premier trimestre 2017, ceux-ci ont dégagé des résultats solides. En nous basant sur un vaste échantillon de fonds actions et obligations, nous constatons que la majorité des gérants actifs émergents ont surperformé leurs indices de référence (respectivement 53% et 58%) et affiché de meilleurs résultats qu'en 2016. Toutefois, l'essentiel de la surperformance des fonds actions est liée au bon comportement des valeurs de croissance. Cette évolution a profité aux fonds émergents, qui évitent généralement les titres sous valorisés. S'agit-il par conséquent d'un nouveau paysage d'investissement pour les marchés émergents ? La moindre sensibilité des obligations émergentes aux relèvements de taux de la Fed est un point intéressant. De même, l'adoucissement du gouvernement américain à l'égard de la Chine est un facteur favorable. Il n'est cependant pas certain que la surperformance des fonds actions émergents puisse se poursuivre si les valeurs de croissance ne surperforment plus les valeurs décotées.

S'agissant de la performance des hedge funds, la semaine écoulée n'a pas profité aux stratégies Macro et CTA. L'annonce d'élections législatives au Royaume-Uni a donné lieu à des retournements de tendance sur les actifs britanniques et la montée de l'aversion au risque à l'approche des élections présidentielles françaises est également entrée dans l'équation. Les deux stratégies conservent des positions considérables sur les actions européennes, tandis que certains gérants Macro affichent des positions courtes sur les obligations européennes. Les gérants CTA et Macro devraient toutefois bénéficier du rebond des actifs risqués et de la remontée des taux longs suite à l’annonce des résultats du premier tour de l’élection en France. En parallèle, les fonds Merger Arbitrage ont signé une surperformance la semaine dernière. La proposition de fusion entre Abbott Laboratories et Alere a été relancée à un cours renégocié, ce qui a fait bondir le cours d'Alere de plus de 15% au cours de la période considérée.


loading...