Les gérants Global Macro restent fidèles à leurs positions courtes sur les devises européennes

Lyxor AM
 
13/06/2017
L'appétit pour le risque ne s'est pas démenti ces derniers mois, malgré les ...

L'appétit pour le risque ne s'est pas démenti ces derniers mois, malgré les inquiétudes persistantes des investisseurs concernant la valorisation des actifs et les risques politiques. Début juin*, l'indice MSCI World s'inscrit en hausse de 3,5% pour le deuxième trimestre. Les rendements des obligations souveraines demeurent toutefois déprimés et les courbes de rendement se sont aplaties, remettant en question la confiance des investisseurs quant à la cadence future de l'activité économique.

Les hedge funds ont signé des performances mixtes parmi les stratégies. En mai, les fonds Event Driven ont confirmé leurs gains récents, favorisés par le Merger Arbitrage. En parallèle, les stratégies Macro ont sous-performé, plombées par les positions longues sur l'USD et les matières premières minérales.

En termes de positionnement, il est frappant de constater à quel point l'exposition aux devises européennes des gérants CTA et Global Macro diverge désormais. Alors que la dynamique conjoncturelle s'améliore dans la zone euro et que les élections législatives anticipées au Royaume-Uni se profilaient, les CTA ont déserté le segment, réduisant leurs positions nettes courtes sur l'EUR et le GBP par rapport à l'USD. Les fonds Global Macro, quant à eux, restent fidèles à leurs positions courtes sur les devises européennes.

En matière de recommandations, nous continuons à préférer les stratégies bottom-up à celles top-down, autrement dit, les fonds Event Driven et L/S Equity par rapport aux stratégies Global Macro et CTA. Les suiveurs de tendances reposent trop sur les mouvements des marchés actions de notre point de vue. S'agissant des gérants Global Macro, nous donnons la préférence aux fonds multi-actifs plutôt qu'à ceux spécialisés dans une seule classe d'actif. Dans le segment obligataire et du crédit, nous préférons les gérants market neutral, compte tenu du niveau très faible des spreads de crédit, qui pourrait s'avérer pénalisant pour les stratégies plus directionnelles en cas de normalisation.

  • Indice de rendement total net en devise locale. Au 7 juin. Source : Bloomberg

http://www.lyxor.com/fr/parole-dexpert/detail/les-gerants-global-macro-restent-fideles-a-leurs-positions-courtes-sur-les-devises-europeennes/


loading...