Les gérants Global Macro plongent dans le sillage du baril

Lyxor AM
 
26/06/2017
A l'approche du second semestre 2017, il est temps de dresser un premier bilan.

A l'approche du second semestre 2017, il est temps de dresser un premier bilan des performances de la gestion alternative. Ces six derniers mois se sont caractérisés par des performances très divergentes pour les stratégies Event Driven et Global Macro. Ces mêmes dynamiques ont été observées la semaine dernière et depuis le début du mois de juin, avec une poursuite des gains des fonds Event Driven et une sous-performance des fonds Macro. Il est intéressant de souligner que la configuration est tout à fait identique à celle qui prévalait il y a exactement un an, en juin 2016.

Les fonds Global Macro de notre échantillon ont été pénalisés la semaine dernière par la chute brutale des cours pétroliers, ainsi que par le recul des rendements des bons du Trésor aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Cela fait un certain temps qu'ils conservent des positions longues sur les matières premières énergétiques, tout en affichant un positionnement court sur les bons du Trésor américain et les Gilts, dans l'attente d'une remontée des rendements obligataires. En parallèle, les gérants CTA ont surperformé la semaine dernière pour des raisons similaires, mais avec un positionnement opposé : court sur l'énergie et long sur les obligations.

Toujours dans une note positive, les gains des fonds Event Driven ont été renforcés la semaine dernière. Les fonds Merger Arbitrage ont été portés par la finalisation du rachat d'Actelion par Johnson & Johnson pour un montant de 30 milliards USD. La transaction entre Alere et Abbott Laboratories a également profité aux fonds Merger. Les gérants Special Situations ont pour leur part été soutenus par leurs positions sur les secteurs de la consommation cyclique et non cyclique. La principale contribution à la performance a émané de Whole Foods Market, après l'entente conclue en vue de l'acquisition de la chaîne de supermarchés par Amazon. Baxter International a également contribué à la performance après l'annonce d'un accord avec Dorizoe.

A en croire les données historiques, la sous-performance des fonds Global Macro depuis début 2017 ne devrait pas être considérée comme un motif de réduction de l'exposition à ces derniers. En effet, au second semestre 2016, les fonds Macro ont vivement rebondi, tandis que la performance des fonds Event-Driven s'essoufflait. Ce retournement s'est néanmoins principalement opéré au T3 en parallèle des élections américaines. Comme l'a un jour affirmé un grand écrivain américain, « l'histoire ne se répète pas, mais elle rime ». Dans ce contexte, nous maintenons la surpondération des stratégies Event Driven. Nous relevons toutefois la pondération des fonds Macro, pour afficher une surpondération. Parmi les fonds Macro, nous privilégions les stratégies sur les marchés émergents et diversifiées, par rapport aux spécialistes obligataires et des changes. Nous conseillons par ailleurs de financer le relèvement de l'exposition aux fonds Macro à l'aide d'un allègement de la position sur les fonds L/S Equity Market Neutral, qui restent malmenés par les rotations sectorielles.


loading...